Lexique des monastères

Enluminures monastiques

A

  • Abbatiale : église d’une abbaye.
  • Abbaye : (du latin « abbatia ») monastère placé sous la direction d’un abbé ou d’une abbesse.
  • Abbé : (de l’araméen « abba », père) c’est le supérieur de l’abbaye, élu par l’ensemble des moines. L’autorité de l’abbé sur la communauté se fait tant sur le plan matériel que spirituel, suivant les indications données au chapitre II de la Règle de Saint-Benoît. Abbesse est le terme employé pour les ordres féminins.

C

  • Cellule : chambre individuelle réservée à chaque moine, d’une rigueur « monacale ».
  • Cénobite : (du grec « xoinos-bios », vie en commun) moine qui opte pour une vie communautaire retirée du monde, par opposition à la vie solitaire des ermites.
  • Chapitre : lieu de rassemblement des moines pour écouter l’enseignement de leur supérieur, ainsi nommé en raison du fait qu’on y lit et commente les chapitres de la Règle de l’Ordre.
  • Cloître : espace de forme carrée ou rectangulaire, entouré d’une galerie à colonnades, situé au cœur du monastère et lieu de promenade, de prière et de méditation pour les moines. Qu’il soit roman ou gothique, il entoure d’ordinaire un jardin verdoyant autour d’un puits ou d’une fontaine.
  • Clôture : enceinte entourant le monastère, dont l’accès est strictement réservé aux moines.
  • Coule : vêtement long (avec capuchon pour les moines) et manches longues, porté pour les offices.
  • Convers : frère laïc d’une communauté monastique qui s’occupait des travaux manuels et agricoles.
  • Couvent : établissement religieux, où des clercs mènent une vie religieuse, mais non monastique, en communauté. Contrairement à l’abbaye, le couvent n’est pas placé sous la responsabilité d’un abbé ou d’une abbesse, mais d’un(e) supérieur(e). Les religieux et religieuses adoptent des règles plus apostoliques qui ouvrent partiellement la communauté sur la société. Il peut être mixte.

E

  • Ermite : (du grec « eremos », désert). Comme l’anachorète (du grec « anachoreo », se retirer), il désigne le moine ou la moniale qui vit dans une solitude complète, isolé du monde, dans l’ascétisme et la méditation.

H

  • Hôtellerie : elle accueille visiteurs et pèlerins pour de plus ou moins longs séjours à proximité d’une communauté monastique.

L

  • « Lectio Divina » : lecture méditative et explicative des textes bibliques.
  • Liturgie : ensemble des prières et célébrations d’un culte.

M

  • Maison religieuse : très proche de la définition du « couvent » à la différence près qu’elle peut faire cohabiter des religieux et/ou religieuses et des laïcs. Leur vocation principale est l’accueil des retraitants.
  • Moine et moniale : (du latin « monachus », solitaire) est un homme ou femme qui choisit la solitude pour mieux trouver Dieu dans sa vie. Membre d’un ordre religieux, soit masculin ou féminin, il/elle a prononcé les trois vœux de pauvreté, chasteté et obéissance et  se consacre uniquement à la recherche et à la louange de Dieu.
  • Monastère : bâtiment abritant une communauté religieuse de moines ou de moniales vivant sous l’autorité d’un(e) supérieur(e) élu(e) par eux et selon une Règle de vie établie par le fondateur de l’Ordre. Il peut être indépendant ou rattaché à une abbaye. Cependant, le terme de « monastère » englobe aujourd’hui les notions voisines de « couvent » et d’« abbaye ».

O

  • Office : prière commune des moines célébrée à l’église. Les offices sont au nombre de sept : vigiles, laudes, tierce, sexte, none, vêpres et complies. Parfois l’office des primes (de 1h à 2h du matin) est maintenu.
  • Oraison : prière personnelle silencieuse.
  • Ordre (monastique ou religieux) : association de personnes vivant dans l’état religieux après avoir prononcé leurs vœux. Les uns sont des moines qui vivent une stricte séparation du monde (bénédictins, cisterciens, carmélites,…), les autres sont des religieux apostoliques plus insérés dans le monde (dominicains, franciscains, jésuites).

P

  • Père hôtelier : religieux préposé à l’organisation et à la bonne marche de l’hôtellerie.
  • Presbiterium : espace entourant l’autel (endroit de l’église réservé au clergé).
  • Prieuré : monastère placé sous l’autorité d’un prieur et le plus souvent subordonné à une abbaye.

R

  • Réfectoire : la salle où la communauté prend ses repas, d’ordinaire sur de grandes tables avec des bancs en bois. C’est d’une chaire ou d’un pupitre qu’un moine ou une moniale fait la lecture durant les repas qui se prennent en silence.
  • Règle : texte qui codifie les principes pour vivre en conformité avec les différents aspects de la vie monastique (exemples: Règle de Saint Benoît, Règle de Saint Augustin).